#2 Petit bazar : goodbye july, hello august

large (10)

Ceci est typiquement le genre d’article que je ne refais (certainement) pas, tout simplement parce que je le trouve d’une monstrueuse banalité… Mais ce mois-ci, j’étais un peu obligée de vous le faire parce qu’après tout, ça fait un mois (pas exactement, peut-être même un peu plus) que le blog a vraiment été lancé. Je me suis encore une fois embarquée dans une aventure dont j’ignorais totalement ce qu’elle pourrait bien devenir. Dans ma tête, comme toutes les fois où j’ai eu la brillante idée de créer un blog, je pensais que je partirais à la dérive, que j’abandonnerai le blog comme les (100 autres) précédents que j’avais essayé (en vain) de tenir. Tout compte fait, je suis forcée de reconnaître que tout peut arriver même la plus inattendue des choses. Aujourd’hui, le blog est florissant. J’avance petit à petit. A l’heure où j’écris cet article, je rescence depuis la création : 600 visites avec un record de 37 visites par jour, 52 commentaires,  14 articles en ligne (celui-ci y compris) et 45 petits amours qui ont décidés de suivre mon aventure WordPress. La catégorie la plus populaire est « Petite réflexion », dans laquelle j’allonge les déboires de ma vie, suivie de très près par « Inspiration » (comment ne pas aimé cette catégorie). Par ces mots, je tenais tout simplement à vous remercier, je sais que ce n’est absolument rien car beaucoup d’autres blogs ont des statistiques qui déferlent la chronique (?) et je suis loin de les égaler à ce niveau là, mais à vrai dire, cela m’importe peu. Je suis contente parce que j’ai réussi à faire quelque chose dont je n’avais jamais été capable auparavant : m’assurer de la survie d’un blog. Mission accomplie ! (C’était pas gagné !)

Au-delà de cela, le mois d’août (du moins, août 2014) représente beaucoup de choses pour moi, actuellement. Premièrement, parce que j’ai eu ma première (vraie) fiche de paie. Deuxièmement, parce qu’il ne me reste plus qu’un mois à vivre chez mes parents. Et troisièmement, parce qu’on continue à avancer ensemble, mon copain et moi. On peut rajouter un mois supplémentaire à ces (longues) années passées ensemble – juste deux ans et quelques mois, mais oui c’est beaucoup !  Je crois d’ailleurs que des articles sur ces différents sujets seront sans doute publiés.

J’espère vivement que l’inspiration sera mon meilleur ami pour ce mois d’août (et tout les prochains mois d’ailleurs) et que je ne serais pas tentée par une soudaine envie de tout arrêter. Ce serait vraiment dommage, d’autant plus que mon statut de bloggeuse à temps partiel me plait plutôt bien. Raconter ma vie, des anecdotes, râler ou rêver et surtout, tout partager et discuter avec vous, c’est chouette finalement ! Mais ça l’est aussi parce que j’ai réussi à relever le défi de l’originalité, ne pas faire comme les autres et rester moi-même.

HELLOCOTON | TWITTER

SIGNATURE

Publicités