#3 Petite réflexion : Instagram nous rendrait-il narcissiques ?

large (42)

Parmi tous les réseaux sociaux que je côtoie, s’il y en a bien un que j’adore par dessus tout et sans lequel je ne peux désormais plus vivre (si, si, malheureusement !) c’est bien Instagram ; plateforme dont je suis complètement fan et sur laquelle je passe le plus clair de mon temps. J’ai pris cette (mauvaise) habitude d’ouvrir cette application, des fois même sans vraiment m’en rendre compte, un peu comme un vieux réflexe naturel. Ainsi, du matin – juste après mon réveil – jusqu’au soir, peu avant d’aller dormir, je fais défiler devant mes yeux ces (sublimes) photos que postent régulièrement mes followings. Au cours de la journée, il m’arrive d’y jeter un coup d’œil (rapide) au moins une fois par heure, voire même plus si je n’ai absolument rien à faire et que l’ennuie me ronge profondément. Et même lorsque j’arrive au point où j’ai remonté tout mon fil d’actualité, aimé toutes les photos que j’aurais apprécié visuellement et – bien évidemment – commenté, parfois sans réel intérêt – celles de mes ami(e)s, il y a comme une pulsion en moi qui fait que je vais inconsciemment ouvrir (encore une fois) Instagram, avec l’espoir qu’une autre photo soit apparue alors que je sais impertinemment qu’il n’y aura rien de nouveau !

Bien sûr, en bonne instagrameuse (ce mot devrait entrer dans le dictionnaire !), j’aime poster un paquet de photos. Et comme 3/4 des instagrameurs invétérés, je poste évidement des photos de moi (ou éventuellement du paysage, de mes chaussures, de mon vernis ou que sais-je, si l’envie de mettre en ligne une photo est si forte mais que je n’ai rien à photographier). Et pourtant, je suis loin (très loin) de me trouver belle ou photogénique ! D’ailleurs, si vous me le demandez, je vous répondrai certainement que je suis moche. Cependant, il faut avouer que je suis prise sur le fait accompli : j’aime mettre des photos de moi sur Instagram… malgré moi ! Il y a – comme qui dirait – quelque chose dans cette application qui change radicalement cette vision que l’on peut avoir de sa propre image et qui nous rend… Comment dire… Acceptable physiquement ! Oui, il faut se rendre à l’évidence, Instagram a le don de nous rendre beaux ! Et puis en se trouvant « beaux » (oui, je tiens beaucoup aux guillemets car ils me permettent de montrer que ma définition du mon « beau » ici, n’a rien de prétentieux), forcément on ne voit aucune gêne, aucune honte, aucune pudeur à poster des dizaines et des dizaines de clichés de nous-même, des seflies, qu’on en deviendrait presque un peu narcissique !

large (39)

Vous connaissez l’origine du mot « narcissique » ?

Petite minute culturelle : l’adjectif narcissique vient d’un personnage de la mythologie grecque prénommé Narcisse qui est tombé amoureux de son reflet. De ce fait, est narcissique une personne qui s’admire soi-même. Oui, bon c’est vrai qu’utiliser cet adjectif est un peu démesuré ; j’ai un peu abusé sur les bords. Mais je pense que dans le fond, on se rapproche pas loin du narcissisme. Qui ose me dire qu’il ne regarde pas constamment les photos qu’il poste sur Instagram ? Forcément ! Et puis, étant donné qu’Instagram nous rend « beaux », nous ressentons ce fort besoin intérieur d’exposer ce que nous-même trouvons beaux. (Je pars vraiment très long des fois…)

large (38)

Quoi qu’il en soit, Instagram nous rend (ou plutôt nous offre) une certaine beauté que nous cherchons à sublimer en affichant constamment sur cette application des photos de nous. Il faut aussi ajouter que les différents filtres qui nous sont proposés sur ce réseau social jouent un rôle essentiel dans l’embellissement de notre propre image, dans le but unique de nous admirer par procuration/au travers des commentaires et des j’aimes qu’auront reçu les photos de notre (jolie) tête. Et puis, on peut également tenir compte que ces habitudes que l’on prend quand on devient un instagrameur, qui se résument à adopter cette posture trop-classe-pour-être-encore-plus-beau-sur-ma-photo, par exemple, la pose je-rentre-le-ventre-et-j’arrête-de-respirer très en vogue chez certains messieurs souhaitant mettre en avant leur beau torse (paraît-il) parfaitement sculpté. Ouais, Instagram nous rend quand même un peu narcissique !

HELLOCOTON | TWITTER

SIGNATURE

Publicités