#1 Now reading : l’Atelier des jolies plumes (1) « première fois »

large (32)

___Se balader tous les deux, main dans la main, dans les rues de leur petite ville, s’échanger de doux baisers passionnés ; ils y avaient pris goût. Ils aimaient tous ces petits moments qu’ils passaient ensemble et qui avaient su confirmer l’attachement qui les liait l’un à l’autre. Fort heureusement, les deux adolescents n’étaient pas dupes. Il savaient impertinemment que le sujet finirait par être abordé. C’était ce qui devait se passer, après tout ! Ainsi, il fallut attendre cet après-midi particulièrement ensoleillé du mois de juin, pour que le garçon ne daigne enfin en parler. Entre deux gorgées d’une boisson fruitée, il se lançait alors sans réellement savoir quelle serait la réaction de la fille en face.

___Oui, évidement qu’il en avait envie ! Beaucoup même ! Mais il ne voulait pas brusquer sa copine. Il ne désirait pas qu’elle le prenne pour l’un de ces mecs qui – comme tous les autres – ne pensent qu’à ça ! Il songea rapidement aux mots qu’il serait préférable d’utiliser afin de ne pas brusquer sa copine. Puis brisant le silence qui s’était interposé entre eux, il finit par ouvrir la bouche. De toute façon, il savait que s’il n’en parlait pas, personne ne le ferait, parce qu’il y avait sa copine, un peu trop prude, qui faisait preuve d’une énorme pudeur. Doucement, il lui demandait alors comment elle se sentait avec lui, ce qu’elle envisageait pour leur relation, si elle envisageait la possibilité d’aller plus loin avec lui et si elle le souhaitait vraiment, faisant ainsi une tentative de sous-entendu que la jeune femme eut bien évidement compris !

___Sauter le pas, passer à l’acte ; ce serait sa première fois, à elle !

___Alors que le jeune garçon se sentait assez proche de la fille pour franchir cette nouvelle étape, et ce sans aucune hésitation, elle, elle ne savait que très peu. Ignorant si elle en avait tout autant envie de son copain. D’ailleurs, sur le moment, elle ne lui donna aucune répondre. A vrai dire, même si elle savait qu’ils finiraient par l’évoquer, Charlie n’avait pas une seule fois songé à la réponse qu’elle offrirait à Noah. Tandis que le garçon patientait en silence, la jeune femme réfléchissait. Etait-elle prête à se donner corps et âme, à se dévoiler devant lui et à se mettre à nue ? Elle finit par lui demander à ce qu’il lui laisse plus de temps parce qu’actuellement, elle n’était pas en mesure de se positionner sur la question.

___Finalement, après des semaines de réflexion, son choix était fait. Bien qu’elle hésitait encore, dans le fond, elle en avait quand même un peu envie elle aussi ! De ce fait, elle l’avait invité chez elle, un soir durant lequel ses parents avaient déserté le domicile familial. Noah s’impatientait ; rien ne devait venir compromettre cela. Cependant, la soirée avait été étonnement étrange. Longue et pensante, en plus de cela. Même le film qu’ils avaient loué ne leur avait pas permis de se détendre suffisamment. La cœur de Charlie cognait agressivement dans sa poitrine ; quant au garçon, sa jambe droite tremblait nerveusement, laissant transparaître une certaine angoisse. Mais il se lança tout de même. S’approchant timidement de sa belle, il se mit à l’embrasser tendrement sur la joue avant que ses baisers ne descendent le long de son cou tandis qu’avec l’une de ses mains, il lui tenait délicatement les hanches. A cet instant précis, la fille se pétrifia ; la peur la paralysait plus qu’elle ne l’était déjà en ce début de soirée. Elle essayait de faire de son mieux pour oublier sa peur et savourer ce qui allait être sa première fois. Profiter de la tendresse de son compagnon et de son amour… Son amour !

___Non, elle ne pourrait pas, elle ne voulait pas ! Pas ce soir, pas avec lui ! C’était impossible ! Elle n’était pas prête ! Elle ne ferait pas sa première fois avec quelqu’un qu’elle n’aimait pas parce qu’avant tout, sauter le pas était, selon elle, un acte d’amour plus que qu’un acte d’envie ou de désir !

___Depuis ce malheureux incident, les deux anciens amoureux ne s’étaient plus revus. De plus, elle avait fini par faire la connaissance de ce type, un brun ténébreux qu’elle avait rencontré par hasard. Ils se voyaient fréquemment, souvent, tout le temps ! Elle s’attachait peu à peu à lui et se dévoilait au fil de leur rendez-vous. Il la faisait rire ; elle se sentait bien à ses côtés, elle se sentait belle, désirée et aimée ! Aimée ! De cette rencontre hasardeuse était né un amour inconditionnel entre eux deux. C’était la première fois qu’elle aimait autant. La première fois qu’elle ressentait cette envie de ne former plus qu’un avec un être. C’était la première fois qu’elle ne se posait pas la question de savoir si oui ou non elle voudrait franchir le cap, parce que dans son esprit, dans son corps, la réponse était claire : c’était avec lui qu’elle voulait connaître sa première fois. C’était avec lui qu’elle aurait sa première fois. Avec lui, pour la première fois, elle échangea son amour d’une toute autre manière que par une avalanche de « je t’aime ».


Cet article a été réalisé dans le cadre du projet d’écriture : l’Atelier des jolies plumes ; atelier qui a vu le jour grâce à Célie et Fabienne. Chaque mois, un thème est proposé aux participant(e)s et nous, bloggeur/ses, avons la tâche d’écrire un petit quelque chose en rapport avec le sujet. Ce mois-ci, le thème était « Première fois ». Si l’envie vous prend et que vous souhaitez vous aussi, vous joindre à nous, n’hésitez pas à envoyer à mail à latelierdesjoliesplumes@gmail.com, afin de vous inscrire. Au plaisir de peut-être lire, l’un de vos chefs-d’œuvre le mois prochain !

Si vous souhaitez lire les publications des autres bloggeur/ses, je vous invite à cliquer sur les liens suivants : AlexVirée dans l’espaceMiss Blemish I Feel Blue Désir d’attention dénie d’affections Et si on bavardaitLexie’s Swing –  Les idées de D.Envie de poésie et pleins d’autres encore…

HELLOCOTON | TWITTER

SIGNATURE

Publicités